Vous avez un veston bien droit, un CV soigné et une lettre de présentation audacieuse et directe.

Vous vous êtes inscrits sur les sites d’offres d’emplois et vous vous êtes préparé pour une réussir les entretiens.
C’est un très bon départ, mais avez-vous pensé à regarder sur internet ce que l’on dit de vous? Et si circulait du contenu défavorable à votre candidature, une forme de réputation électronique, tous ces efforts seraient vains.
La réputation électronique ou eRéputation (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9putation) est un concept récent et principalement attribuable à la montée en popularité des blogues, des nouvelles électroniques et surtout du web social (Facebook, Linkedin, forums…).
Plus que jamais, on peut trouver de l’information sur un individu en effectuant une simple recherche sur internet. Il importe donc de faire très attention à ce que l’on diffuse sur le web et s’assurer d’effectuer une veille du contenu vous concernant sur internet.
Afin d’effectuer une veille efficace de votre réputation électronique, il existe des outils gratuit ou payant qui vous aideront en accélérant ce processus. Bien entendu si vous êtes au chômage vous n’avez pas besoin d’autant de fonctions qu’une entreprise, et donc nul besoin de débourser des sommes dans l’achat d’une solution de veille, quelques sites gratuits seront amplement suffisants.


Quels outils d’eRéputation utiliser?


La meilleure façon est de faire une veille avec plusieurs outils complémentaires.


Pour débuter, effectuez une simple vérification sur Google de votre nom et nom et prénom
afin de voir quels sont les premiers résultats.
Ensuite Google Alerts (http://www.google.fr/alerts) vous permettra aussi de mettre en place un système d’alerte lorsqu’un sujet précis (votre nom dans ce cas précis).
En parallèle, vous pouvez aussi faire des recherches sur Twitter afin de voir si vous avez fait l’objet de mentions.
En terminant, il existe des outils effectuant une veille sur tous ces sites, mais leur efficacité et précision laisse parfois à désirer pour des sujets bien précis (ex: Social Mention…).
Quant au web social, il est fortement conseillé de faire un ménage de vos photos et vidéos, commentaires, articles et tous autres contenus traitant de vous de façon négative.
Si vous avez la fâcheuse tendance à dénigrer ou parler contre votre employeur ou toutes autres personnes, il serait temps d’arrêter et de supprimer vos commentaires passés.
Les recruteurs sont de plus en plus nombreux à « fouiller » sur le web afin de trouver des informations supplémentaires sur les candidats, valider les expériences, découvrir vos passions, vos activités favorites.
Posez-vous alors la question : qu’est-ce que vous aimeriez présenter comme image à quelqu’un qui ne vous connait pas ?

Pas convaincu de l’importance d’une telle démarche?

Plusieurs études et regroupement de recruteurs affirment que la recherche sur les candidats est de plus en plus répandue.
Le monde.fr (http://lemonde-emploi.blog.lemonde.fr/2011/05/19/comment-la-mauvaise-reputation-peut-faire-echouer-un-recrutement/) affirme dans un article sur la réputation électronique que 44% des recruteurs disent avoir « Googlé » les candidats à un poste.
L’intérêt à faire un tel exercice est de vérifier certaines données du CV, trouver des informations plus personnelles sur un individu (passions, activités favorites ou pratiquées, diplômes ou mentions) et à évaluer la désirabilité d’un individu au sein de son équipe d’employé.

Vous avez trouvé du contenu indésirable, mais il est impossible de faire disparaitre?

Cette situation est relativement fréquente dans les cas problématiques d’e-réputation.

Afin de dissimuler ce mauvais contenu, vous avez l’option de noyer ce dernier parmi du contenu favorable et ainsi faire diminuer la popularité de ces indésirables.

Vous devrez pour cela créer des nouveaux comptes sur des réseaux sociaux, faire paraitre des articles sur des blogues avec votre nom, de vous ajouter sur des listes de membres d’associations…

Cette démarche peut sembler lourde et malheureusement c’est le cas. Des entreprises se sont mêmes spécialisées dans la gestion de réputation électronique et offrent ces services de veille.

Cette démarche aura toutefois le grand avantage de justement vous donner une présence sur le web qui sera des plus bénéfiques…

Utiliser le web social, la vidéo et les CV en ligne

Selon vos capacités à intégrer les nouvelles technologies, vous pouvez vous créer un profil sur des réseaux sociaux professionnels (http://www.linkedin.com, Viadeo.com…) et mettre votre CV en ligne (doyoubuzz.com) et y ajouter du contenu supplémentaire, enregistrer une vidéo de présentation et pourquoi ne pas vous créer un Blog dédié à votre recherche d’emploi et à valoriser votre expertise.


Toutes ces démarches doivent toutefois être faites avec un souci de qualité élevé.
Une mauvaise intégration de ces technologies pourrait dans le cas contraire vous nuire dramatiquement.

Que du positif!

Une telle démarche de veille et diffusion de contenu sur internet ne peut que vous donner des chances supérieures de décrocher votre futur emploi.
Cet exercice vous donnera aussi des connaissances et des contacts dans votre domaine d’activité.
En résumé, il n’y a que des avantages à faire la veille de votre réputation électronique !

Vous voulez en savoir plus ? Consultez l’article sur les outils de Gestion de l’eRéputation sur ConseilsMarketing.fr


Guide Gratuit à Télécharger :

Cet article a été posté le Lundi, 22 août, 2011 à 21 h 46 min • Par .
Catégories: Emplois.

Aucun Commentaire, Commentaire ou Rétrolien

Repondre à “Soigner sa réputation électronique en recherche d’emploi”