– Ne pas revenir sur ses expériences trop anciennes quand on a un parcours long (être plus synthétique…)
– Se présenter autour de 2 ou 3 compétences clés avec des exemples concrets (compétence 1 + exemple…)
– Anticiper les questions sur les « trous » dans les CV
– Donner des exemples de réalisations, avec des anecdotes, des chiffres…
– S’adapter à la méthode du recruteur (calme, volubile…)
– Avoir un petit plus d’énergie que le recruteur, en remettant de l’énergie, de l’émotion…
– Donner des chiffres
– Ne pas couper la parole au recruteur
– Ne pas répondre pas une question à une question (jouer au chat et à la souris)
– Si le recruteur semble avoir un doute, soyez à l’écoute et demander s’il y a quelque chose de clair
– Ne pas se répéter (ex: comme je vous le disais, comme indiqué dans mon CV…) pour montrer que l’entretien avance
– Ne pas poser des questions statiques (ex: nombre de personnes…), mais dynamique (quelles votre stratégie, quelle est la vigilance…)
– Eviter le temps monocorde
– Préparer quelques phrases en anglais
– Venir à l’entretien avec des plans, des produits, des projets… pour appuyer vos dires
– Mettre en avant des « bonus » qui vous démarquent des documents
– Utiliser des illustrations visuelles et des expressions
– Rassurer le recruteur (ex: j’ai bien compris que votre besoin était de faire XX et XXXX).
– Mettre en avant votre réseau pro et perso pour vous valoriser
– Choisir ses batailles, ne pas essayer d’être bon partout.
– Garder des idées et infos pour l’entretien prochain (ex: présenter un plan d’actions)
– Ne pas parler des éléments négatifs (ex: un boss chiant), mais des éléments positifs
– Indiquer quels sont les projets les plus réussis de l’entreprise qui vous recrute
– Ne pas croiser les bras et les jambes (PNL)
– Ne pas forcément regarder la personne dans les yeux (il ne faut pas avoir un regard fuyant, c’est tout !)
– En cas de parcours atypique, mettez en avant des compétences transverses (ex : gestion de projets…), présentez des méthodes de travail…
– Adapter son discours selon son interlocuteur (un RH est différence d’un Directeur Technique)
– Ne pas s’éterniser sur un sujet ou sur un argument… voire savoir conclure un argument
– Eviter la question « Quelle est la suite du process de recrutement… »
– Envoyer après l’entretien un email de remerciement avec une synthèse
– Pour les entretien suivants, essayer d’apporter autre chose et d’autres idées
– Préférer un RDV les mardis et jeudi
– Montrer de la curiosité en montrant que vous vous êtes intéressé au sujet ou à l’entreprise
– …


Guide Gratuit à Télécharger :

Cet article a été posté le mardi, 5 mai, 2015 à 11 h 48 min • Par .
Catégories: Emplois.

Aucun Commentaire, Commentaire ou Rétrolien

Repondre à “30 conseils pour réussir ses entretiens d’embauche [Video]”